Quel talent !





Et encore un WE de passé où je n'ai pas réussi à faire la moitié de mes projets. Je commence à m'y faire à force.




Je ne vais pas vous raconter mes escapades nocturnes pour une fois. Oui, on va changer un peu même si ça vous aurait sûrement fait marrer de savoir comment on se rend compte au bout d'une demie-heure qu'on est p'tet dans une boîte gay finalement. J'aurai pu vous raconter comment c'est rageant de voir que les plus belles filles de la boîte s'enlacent tendrement et que d'un coup ça en fait deux de moins. J'aurai pu vous raconter aussi que le plus gros problème dans les boîtes mi-gays/mi-hétéros/mi-personnages un peu spéciaux (comme celle-ci) quand on est hétéro comme moi, c'est de ne pas savoir si la fille est hétéro et qu'elle vient ici pour éviter les relous des boîtes classiques ou si elle va embrasser sa copine dans 2 minutes.


Oui, j'aurai pu vous dire tout ça, surtout qu'on s'est quand même fait un détour d'une heure avant de pouvoir y rentrer et qu'on s'est fait refouler un peu plus tôt dans une autre boîte à cause de notre "jeune" âge, mais ça aurait été une soirée de plus racontée ici et j'avais envie d'autre chose en ce lundi matin.



Aujourd'hui, rien à voir, je vais vous parler des imitateurs. J'en suis un grand fan. J'ai toujours voulu être un imitateur (en plus de journaliste, pilote, écrivain, acteur, chanteur, chercheur, astronaute, musicien, homme politique, commandant Cousteau, designer, architecte, avocat, chanteur, jury de la Nouvelle Star, styliste, réalisateur, traducteur et milliardaire) et j'ai beaucoup d'admiration pour leur talent.



Il doivent imiter ET être drôle. C'est comme si Gad Elmaleh faisait le sketch du blond en imitant De Funès. C'est comme si Jean-Marie Bigard racontait son "lâcher de sal*pes" avec la voix d'Alain Delon ET en étant drôle (ce second point étant nettement plus dur pour le gros lourdaud).



Tout les matins j'ai d'ailleurs ma petite dose d'imitations en écoutant Canteloup sur Europe1. Il fait vraiment partie des plus doués. Gerra aussi même s'il gagnerait à perdre la vulgarité facile dans laquelle il est tombé.



Et puis il y a ceux qu'on entend pas trop, qu'on ne voit pas trop. Michael Gregorio par exemple, même si on l'a vu quelques fois à la télé (il a été lancé par Laurent je-fais-des-boulettes Ruquier).

Il se concentre sur les chanteurs (et chanteuses) et est doué comme pas possible. Avec la voix qu'il a, il aurait pu devenir chanteur sans aucun doute. Il ne chante pas aussi bien que Pavorotti (normal) mais son imitation sur le superbe Ave Maria de Schubert est impressionnante (plus sur Pavarotti que la Callas d'ailleurs).

















Et puis je ne résiste pas à vous en montrer deux autres. Je n'aime pas trop mettre 50 vidéos dans un post mais celles-ci sont excellentes. La première montre Kevin Spacey, très bon acteur, imitant des personnalités américaines. Je ne connais pas les voix de toutes mais sur celles dont je me rappelle, il est bluffant (particulièrement Al Pacino, en 2 mots je vois Al Pacino à l'écran). La seconde est plus connue, c'est Nicolas Canteloup pour Stade2.













4 commentaires:

Arno a dit…

Pour être franc, je ne suis pas un grand fan des imitateurs, même si je reconnais leur talent !

Certains sont très forts, et je préfère ceux qui chantent, comme Gregorio que je connaissais pas...

cam la it girl a dit…

Gregorio a commencé avec la nouvelle star et ruquier en a remis une couche, il me plait bien! Il y a aussi liane folly qui a fait un spectacle, elle est plutot douée!

nina sotte fille a dit…

Mais moi je suis imitatrice, dès que je chante une chanson je ne peux m'empecher de la chanter comme le/la chanteur(euse) ... sauf que c'est mal fait. :-)

Gaby a dit…

>> Arno : C'est drôle je pensais que tout le monde aimait les imitateurs !

>> Cam la ir girl : Il a commencé avec Graine de Star plutot non ? :)

Oui Liane Folly est doué aussi, j'aime bien comment elle mène sa carrière, elle fait un peu de tout.

>> Nina Sotte Fille : ^^ Ça m'arrive aussi ça !