Vendredi soir classique à Göteborg

Ou comment partir vivre en Suède et se retrouver à manger Américain


radioblog remarche depuis hier pour ceux que ça intéresse

Vivre dans un pays dont on ne comprend pas la langue, c'est plutôt marrant en général. Voir les gens autour de soi se marrer pour une hypothétique blague ou pour un jeu de mot probablement hilarant, c'est dépaysant et agréable en général. Ca détend et permet de se concentrer sur autre chose. Par contre, il y a quand même des instant où ce problème de langue est assez gênant.

Du genre, quand à la supérette du coin j'achète des trucs qui se révèlent différents de ce que j'espérais. Je passe sur la moutarde qui s'est avérée sucrée comme dans les pays anglo-saxon alors que c'est dégueulasse sucré et que je voulai de la moutarde classique pour ma vinaigrette, j'ai eu cette semaine l'agréable surprise de me retrouver avec du fromage blanc à la place de lait (mais quelle idée de mettre du fromage blanc dans une brique en carton bleue et blanche aussi !) et du jus de fruit à la place de yaourt pour ne citer que les principaux. Bon c'est pas encore de la pâtée pour chat à la place du dentifrice mais c'est chiant quand même, mon petit déjeuner en est tout bouleversé !

Et puis le suédois c'est chiant aussi dans la vie de tous les jours parfois. Une exemple parmis tant d'autre, j'ai reçu un appel il y a quelques jours sur mon portable mais j'étais absent (lire "devant un épisode de Malcolm") ; on m'a donc laissé un message et j'ai composé le numéro de la messagerie pour l'écouter quelques temps plus tard ... Bien entendu, le message d'accueil était en suédois et je n'ai pas compris un traitre mot de ce qu'il disait. Probablement "composez un pour vos options, deux pour ..." mais j'ai essayé un, deux, trois, quatre, ... sans succès. Bref, j'ai pas pu l'écouter encore.

Ce soir, je rentre juste d'un pub/casino du centre-ville (le Murveln) et je peux vous dire que tout ce qu'on dit sur les vendredis soir en Suède est vrai. Les étudiants et les jeunes en général (voire les moins jeunes) sortent tous dans des boîtes, bar ou clubs et se bourrent comme des trous en sortant de l'université ou du boulot. C'est assez impressionnant parce qu'en France, on a plus l'habitude d'étaler les soirées dans la semaines, ici ils concentrent tout sur le vendredi soir pour faire une grosse murge générale. On a donc croisé des gars et des filles dans de beaux états ... (Ne croyez pas que j'ai déjà une mega bande de potes à Göteborg, je dis le "on" en incluant Tymo qui fait son stage à Göteborg aussi et que je loge chez moi depuis 10 jours le temps qu'il trouve un appart)

Nous on s'est plus concentré sur la bière du bar (de la Falcon pour être précis) et, malgré qu'on ai fait un repas une heure avant, notre gourmandise nous a poussé à prendre le New-York Burger qu'ils servaient jusqu'à 23H (coup de bol, il était exactement 22h55 quand on a passé la commande). C'était très bon, le goût n'avait rien à voir avec les burgers des fast-food, mais le prix n'avait rien à voir non plus, on a payé entre 12 et 13 € chacun pour ce burger-frites ... Et oui, c'est ça aussi la Suède !


Bon je vous laisse, je suis fatigué et mon ventre va probablement exploser, la gourmandise me tuera un de ces 4'. Bon début de WE à tous !

5 commentaires:

coucoune a dit…

Mais il est où le temps ou Gaby ne buvait d'alcool ?
N'empêche que je sens que les prochains vendredis soirs vont ressembler à de la chasse à la blonde ...
Allez Gaby, feu à volonté, aucune survivantes, tu rentre pas en France tant que t'as pas vidé toutes tes cartouches !!

Evin a dit…

C'est très prometteur pour tes fins de semaine tout ça !

Bon c'est malin ta photo là ... j'ai faim maintenant !

Coco a dit…

Rho et bien alors Gaby on a pas beaucoup d'amis? et alors ils t'ont servit à quoi les cours de socializing qu'on s'est tapé pendant un semestre? et la DDLP?

Gaby a dit…

>> coucoune : Il est où, il est où ? Ca je me demande bien ! En tout cas, pas ici :-)

>> Evin : Pour la photo, je sais, c'est fait pour ça :D

>> Coco : Evidement c'est facile quand on est en colloc hein ! Mais imagine tout seul, en une semaine, entouré de types qui parlent pas ta langue, combien de potes tu te serais fait hein ???

C'est juste une question de temps, ça va arriver ;o)

P.S.: le socializing m'est d'une utilité extrèèèèème, presque autant que la DDLP, c'est pour dire :p

Tommawack a dit…

Il avait intérêt a être bon ton burger, vu le prix...

Mais il est vrai qu'un bon burger dans les pays nordiques, ça doit valoir le coup...