Strange Day

En hommage à Henri Salvador et par solidarité avec tous les célibataires du monde entier, la note d'aujourd'hui sera vierge de texte (mis à part cette introduction qui va finir par être aussi longue qu'une note normale si je n'arrive pas à m'arrêter d'écrire). Voilà.


4 commentaires:

Sisyph a dit…

Trouve toi une Suédoise ! Je suis sur qu'il y en a plein les rues! Et tu lui dis : Kesk Tålair Bön

Bonne chance =)

coucoune a dit…

De la délicatesse Benoit, de la délicatesse ... ou un grand coups de crosse de hockey derrière la tête, après elle ne peuvent plus dire non !!

Evin a dit…

Hahaha sisyph ! Très fin ça ^^

Ouais, ben cette saint valentin est ENFIN passée. On va ENFIN arrêter de nous casser les roustons avec ça.
Youpi. :)

Gaby a dit…

>> sisyph : Non mais je suis pas contre tu sais ! P'tain, au début avant de le lire vraiment, j'ai cru que c'était du suédois mais un truc que je connaissais pas ...

>> coucoune : Ah ouai, pas con ! Mais elles en ont aussi alors faut éviter qu'elles commencent ;o)

>> Evin : Voilà, on en parle plus :D