Gaby, l'ami des tout petits ... animaux !

Un SPA joue à la SPA dans le pays des SPA (comprenne qui pourra)



Aujourd'hui s'annonçait comme une grosse journée de sorties, visites et shopping mais Madame la neige est arrivée dans ses petits souliers et a décidé de rester là toute la journée. Enfin, "rester" veut dire qu'il a continuer à neiger mais la neige elle n'est pas restée. Normal, c'est le premier jour de neige depuis longtemps donc le sol n'est pas assez froid. Dans tous les cas, c'est toujours aussi agréable de voir de la neige tomber, c'est apaisant.

Et c'est là, sur les coups de 14h17 pour être précis, que je me suis dit "ohhhh, les pauvres petits oiseaux dehors, ça doit être dur pour eux !" (je me le suis pas dit exactement comme ça non plus hein ! Je suis pas Blanche-Neige ... mais j'y ai pensé, voilà).

Je me suis donc mis dans la tête de trouver un moyen de leur donner à manger en fabriquant un mangeoire ; et ça tombait bien puisque je ne voulais pas faire du shopping sous cette neige. Je vais donc te montrer en exclusivité comment réaliser une mangeoire pour oiseau avec 3 fois rien :


1ère étape : Trouver un support

Alors là, j'ai tout de suite pensé au support de mangeoire style "bas-résille". Malheureusement pas l'ombre d'un bas-résille sur moi et, je vérifie, toujours pas de suédoise dans mon lit (donc pas de bas-résille non plus). En bon étudiant ingénieur, je me suis dis qu'il fallait, que je devais construire cette mangeoire moi-même et pas en acheter un exemplaire tout fait au Jardiland du coin. C'est à ce moment que j'ai eu le flash, ZE idée. Pourquoi ne pas prendre les filets qui sont utilisés pour tenir les échalottes quand on les achète en grappe (ça marche aussi avec les filets d'oignons, je précise) ? Hein ? Elle est pas belle cette idée ? Sûrement déjà trouvée, je sais, mais elle m'aide bien en tout cas. Donc me voilà partit à vider le filet des échalotes restantes et à le préparer pour recevoir de la nourriture.




2ème étape : Trouver de la nourriture

Pour cette étape, je suis passé à la supérette en slalomant entre les flocons, et au lieu de prendre des graines claissques pour oiseaux, j'ai pris du musli (pour humains) qui était deux fois moins cher au kilo ! Je veux bien faire des efforts mais ils vont quand même pas manger pour plus cher que moi, non mais ! Bref, j'ai donc pris un kilo de ce musli car, finalement, c'est un peu comme ce qu'ils mangent et puis moi, je peux toujours le manger si jamais j'arrive pas au bout de mes efforts. Alors que les graines pour oiseaux, c'est pas trop mon truc ...



3ème étape : Fignoler le tout

Je me retrouve donc avec 1Kg de musli, en mets un peu dans le filet que j'ouvre avec un couteau pour en faciliter l'utilisation par les mésanges et autres oiseaux du coin. J'installe le tout à une espèce de marche en fer pas loin de ma fenêtre à l'aide de câbles trouvés par terre en rentrant de la supérette (qui ne vendait pas de ficelle). Voilà le résultat :


Si c'est pas beau ça ! On dirait une vraie hein ? Si tu es Instit et que tu veux faire faire ça à tes élèves comme activité manuelle pour la fête des mères ou autre, je te fait cadeau de ma technique, utilise-là comme bon te semble :D

Sinon j'ai aussi eu une activité plus sociale et culturelle aujourd'hui en allant goûter ce que valait le cidre de poire suédois dans un pub du centre-ville. Résultat, j'en ai pris une pinte (parce qu'on ne goûte que comme ça ici) et j'ai été franchement déçu. J'aime beaucoup le cidre classique mais celui là n'est pas fabuleux, loin de là, presque aussi mauvais que le jus de poire bas de gamme vendu dans ma superette (vous avez remarqué, je kiffe ce mot, "superette"). Si tu veux me rendre visite un de ces jours, je te paierai autre chose à boire, promis !


photo de la mésange : olivier.paris2.free.fr

8 commentaires:

coucoune a dit…

Ouahhh, même Jamy et Fred n'y avaient pas pensé !!

bliksem a dit…

tu sais que les oiseaux sont capables de survivre seuls aux grands froids?

inutile de les nourrir pour 1cm de neige qui n'a même pas tenu... toulousain va!

Coco a dit…

Poooooooooooo

J'aime pas quand sa chambre!!!

Gaby a dit…

>> coucoune : Héhé la classe non ? :p

>> bliksem/Je-fais-de-la-bio-et-je-me-la-pète : Mais je me doute bien qu'ils peuvent survivre mais je veux qu'ils vivent pas survivent. Moi aussi je peux survivre sans musique, sans muffins, sans voyages etc mais je le fais pas. De plus c'est en prévision des périodes où il y aura plus de neige et je peux en profiter pour en faire des photos quand ils sont près ... Jalouse !

>> coco : Je t'emmerde ! :p

bliksem a dit…

gaby> et te voilà à humaniser les animaux... le jour où tu feras écouter la mésange du coin du brassens pour son épanouissement psychologique tu me préviens... :p

Gaby a dit…

>> bliksem : tu sais quoi ? Je t'emmerde toi aussi ! Moi je fais un truc sympathique, comme ça je vois des oiseaux sur le bord de ma fenêtre, je peux prendre de belles photos tout en leur donnant à manger et toi tu dénigres tout ... Je bude ! Na !

J'espère que c'est pas comme ça que tu apprends à tes élèves à aimer la nature ;o)

Giu a dit…

Reste plus qu'à fabriquer une petite maison pour qu'ils puissent venir faire leur nid.
Arf, comme je voudrais voir de la neige moi aussi...
Bisous

bliksem a dit…

non mais voilà voilà t'es bon pour greenpeace! aider les animaux en leur fabriquant des filets de victuailles mais quand il s'agit de relations avec des confrères humains ça se solde par un "je t'emmerde", c'est beau d'assister aux débuts d'un asocial...

je leur apprends comment détester leur prof... c'est déjà bien assez!