La belle de Cadix a bien de la chance





Je m’en rends compte de plus en plus, vivre en Espagne c’est quand même quelque chose ... On se demande toujours pourquoi les espagnols sont aussi cooooools, mais quand on passe un peu de temps là-bas (ici) on comprend vite.

Dimanche dernier, je suis allé visiter la très belle ville de Cadiz (ou Cadix en français) avec quatre compagnons sevrés de soleil durant leurs longues années passées dans cette contrée froide, amicale et depuis peu accionnaire principal de BNP Paribas : la Belgique. Alors qu’on était en train de bronzer sur une belle plage de la ville, ils me racontaient que leurs parents respectifs commençaient déjà à faire des feux de cheminée à la maison. Epatant !

C’est vrai qu’à force, on commence à s’habituer nous. Se baigner en Octobre ça nous paraît presque normal, on se demande d’ailleurs si on va pas retourner faire quelques tours de la bouée jaune le WE prochain. Mais quand on y réfléchit, on se dit que c’est quand même incroyable de pouvoir se baigner sans aucun problème et sous 35ºC d’Avril à Octobre.


Grace - Lost
(nouvel album sortit Lundi 6 Octobre)


Je viens de Toulouse, une des villes les plus chaudes de France, alors j’avais des habitudes assez hautes en matière de température. Pour moi, au dessus de 20ºC il fait assez bon, au dessus de 25ºC il fait bon, au dessus de 30ºC il fait chaud et au dessus de 35ºC il fait très chaud. Mais pour moi il y avait aussi une limite infranchissable : 40ºC. Je crois d’ailleurs que Toulouse a enregistré la plus haute température en France depuis que les relevés existent, 44ºC au début du siècle.

Au dessus de 40ºC, ça représente dans mon esprit le Sahara, l’apocalypse, la fin des temps. Et puis finalement on s’habitue. J’ai vu les 44ºC en Août, les 40ºC étaient dépassés tous les jours à cette époque et mes pulls sentent la poussière. C’est le retour qui va être dur …


Dimanche, alors qu’on mangeait tranquillement des sardines à la terrasse d’un restaurant, il m’est venu une réflexion. Nous on découvre le rythme espagnol, on reste ici quelques mois, c’est un peu comme des vacances finalement. Mais les Andalous, les habitants de Cadiz, ça fait 20, 40 ou 80 ans qu’ils viennent comme ça. Ça fait des années que six ou sept mois par an ils finissent leurs journées de travail par un bain dans l’Océan Atlantique ou la mer Méditerranée. C’est un mode de vie totalement différent du notre. Qu’est-ce qu’a à voir la vie d’un jeune cadre dynamique parisien avec celle d’un jeune cadre dynamique du sud de l’Espagne ? Probablement pas grand chose …
Pendant que le français écoute les nouvelles pas très réjouissantes annoncées par l’autoradio de sa Golf coincée dans les embouteillages, l’espagnol lui, qui vit dans une ville de taille raisonnable, à encore le temps d’aller écouter un ami à lui jouer de la guitare pour des touristes Allemands avant de manger de la paella à l’ombre d’un palmier.

Un des seuls endroits en France où l’on peut retrouver un mode de vie un peu similaire est probablement la région de Perpignan ; le fait que cette ville soit la plus ensoleillée de France doit y être pour quelque chose.



C’est drôle, il y a quelques années je voulais m’installer à Paris plus tard, pour profiter des concerts, des expos et de la concentration culturelle qu’on y trouve ; quand j’étais en Suède je voulais profiter de la pureté et la qualité de vie suédoise après mes études et maintenant, deux mois après mon arrivée en Espagne, je me verrai bien travailler dans une ville de la côte sud de l’Espagne. Boire de la sangria, manger du poulpe et me reposer sur la plage ça m’irai très bien aussi finalement. Est-ce que j’aurai voulu m’installer à Londres si j’avais fait un stage en Angleterre ? Oui, sans doute. J’imagine que c’est mon envie de bouger et de voyager qui fait fluctuer mes envies, mais ça ne m’arrange pas trop pour choisir où je veux vivre plus tard.

J'avance dans le flou aussi bien professionnellement que personnellement. C'est pas très rassurant d'un côté, mais c'est également terriblement excitant d'un autre :)


13 commentaires:

nina sotte fille a dit…

On n'en est pas encore au feu de cheminée quand même à Bruxelles ... mais les écharpes et bonnets sont sortis de leur placard!

Tu sais, ma chère petite moman portugaise a vraiment du mal ici parfois, la mer lui manque, le soleil l'appelle ... et si elle n'aimait pas très très fort mon papa elle ne serait pas restée. Pourtant elle ne se sent plus capable d'habiter au Portugal pour tous les côtés pratiques, la mentalité des gens, la culture de la bas. Elle est un peu étrangère partout maintenant, en somme. Et elle voudrait aussi combiner les points positifs d'ici et de la bas. Aller à la plage après les cours pendant plus de la moitié de l'année, c'est sur que ça manque!

Lady M a dit…

Originaire du Maroc Sud ( moyenne de 35/45°), j'ai moi aussi ma répartition météo : en dessous de 35° il fait doux , en dessous de 25° il fait frais , en dessous de 15° il fait froid , en dessous de 5° je construis un igloo ..

Anonyme a dit…

mais où sont les clients sur cette si belle terrasse ensoleillée ?
magnifiques photos

mlleeli ta nouvelle amie a dit…

Ben t'as bien de la chance qu'il fasse chaud et que tu puisses te baigner parce que je me les gèle moi ici!

Gaby a dit…

>> Nina Sotte Fille : Oui, je pense que pour une belge, venir habiter au Portugal ça doit aller très bien, dans l'autre sens ça doit être dur au début ^^

(et mes collocs sont pas de Bruxelles mais d'à côté d Namur et Liège je crois, plus ou moins dans la campagne glaciale :D)

>> Lady m : Alors oui, toi c'est sûr c'est encore pire, tu ferais partie des 3 courageux qui sortent de chez eux en Juillet ici quand il fait 47 ^^

>> Anonyme : Les clients dormaient, j'ai pris la photo vers 10h ;o)

>> mlleeli : tu te les gèles, tu te les gèles ... tout est relatif quand même non ? (mais en ce moment il fait moche un peu partout en Espagne je te rassure, ici aussi, chaud mais moche)

Cricri a dit…

Ha ben c'est clair que ça fait un moment que je porte le polair dans la maison et que le chauffage tourne et que je me gèle les doigts sur le clavier à commenter tard les nuits froides :p
Mais je suis d'encore plus la campagne froide que tes collocs (les ardennes).

Moi c'est quand je vois des inouites sur la banquise, ou des russes dans la toundra que je me demande comment on fait pour continuer à vivre dans ces régions si froides, si difficile, alors qu'il suffirait de se regrouper dans le sud ou le temps est plus clément.

Et puis, quand je te lis, je me dis que ben finalement je vis aussi dans une région pas si sympa que l'espagne mais que finalement c'est chez moi et donc je m'y suis fait. Comme tous ces gens que je ne comprenais pas jusque maintenant.

Et comme quoi, choisis donc ce tu veux comme coin du monde, je pense que tu t'y habitueras de toute façon sans trop de problème. Ou tu bougeras encore une fois, simplement :)

mlleeli ta nouvelle amie a dit…

Non non, je me les gèle vraiment! 1°C l'autre matin, c'est pas des mentiries!

Alilou1989 a dit…

Je vis au Maroc donc je suis accoutumé à ce genre de mode vie et je peux t'assurer que ce n'est pas toujours plaisant.
Sinon je t'ai ajouté sur ma liste de lien sur mon blog. Go check it

Alilou1989 a dit…

Voici l'adresse de mon blog http://mesmemoires.canalblog.com

Sou-rire a dit…

J'essaye de mettre le moins possible de mettre ma veste d'hiver .. je met juste mon écharpe :P Parce que Bouuuuh l'hiver!

C'est vrai que ça a son charme l'Espagne, depuis que j'ai été à Barcelone, je suis conquise =)

sebika a dit…

(Il faudrait que tu essayes Paris quand même. Même si le niveau de vie est beaucoup trop élevé... c'est quand même une chouette ville !)
(Sinon je crois qu'à ta place j'hésiterais tout autant... je n'ai pas vécu dans d'autres pays, mais Londres, que je commence à très bien connaître, me fait sérieusement de l'oeil depuis quelques années...)

Gaby a dit…

>> Cricri : Ah oui, totalement, c'est juste une question d'habitude. L'avantage de vivre dans un pays pas très très chaud au début c'est qu'après on peut vivre n'importe où. Un Espagnol lui aura plus du mal à vivre en Irlande par exemple ;o)

>> mlleeli : Euhhh, t'es sûre que t'es à Salamanque EN ESPAGNE ??? Pas Salamanque au Pays de Galle ? :P

>> alilou 1989 : Merci pour le lien ! Je serrai bien passé par le Maroc un de ces 4', mais j'ai pas de passeport avec moi ...

>> Sou-rire : ^^ Non mais je te rassure la Belgique a son charme aussi, c'est juste un charme plus ... culturel :D

>> Sebika : Mais pourquoi tu parles entre parenthèses ? :P

Sinon oui, j'aimerai essayer Paris, mais plus tard, quand j'aurai les moyens. Parce que pour l'instant je préfère vivre dans un 70m carrés à Toulouse que dans un 35m carrés à Paris ;o)

Mais c'est vrai que c'est magnifique et tout et tout :)

Miss Babooshka a dit…

On ne s'est jamais tout à fait remis à l'heure française dans ma famille, il faut dire que presque chaque été on repart là-bas (pour ma mère, c'est depuis 1969).